CERTIFICATION ISO 9001

Le Cabinet Bismuth est certifié ISO 9001 – version 2000 depuis le 22 mars 2001. C'est l'un des premiers Cabinets d'avocats français à être certifié sur cette nouvelle norme ISO.

En effet, depuis décembre 2000, les normes ISO 9000 qui étaient au nombre de trois (9001, 9002 et 9003) ont été refondues pour ne faire plus qu'une norme : la norme ISO 9001.

Le Cabinet Bismuth a renouvelé sa certification en février 2009 sur la base de la norme ISO 9001 - version 2008.

Plus d'une trentaine de Cabinets d'avocats français ont été certifiés sur la base de cette ancienne norme. Très peu le sont sur la nouvelle norme qui a pris effet en décembre 2000.

Le Cabinet Bismuth a été pionnier sur cette nouvelle norme, puisque sa démarche qualité, sur la nouvelle norme ISO 9001, a commencé au mois d'avril 2000, pour aboutir 11 mois plus tard à sa certification.

La nouvelle norme a pour objectif premier l'amélioration continue de la satisfaction du client.

C'est cet objectif qui différencie la nouvelle norme de l'ancienne qui s'attachait principalement à la fourniture d'une prestation conforme aux besoins et attentes du client et aux exigences réglementaires et normatives applicables.

Toute la nouvelle norme est centrée sur la satisfaction client et sur la mesure des actions préventives et correctives.

Le management qualité selon la nouvelle norme s'articule autour de :
- l'écoute client,
- l'implication de la direction
- l'implication du personnel
- l'approche processus
- le management par la mise en état des systèmes
- l'approche maîtrisée du traitement de la prestation
- la maîtrise des relations avec les partenaires
- l'amélioration continue par la prise en compte des mesures de la satisfaction du client.



Les engagements du Cabinet sont les suivants :

La politique du Cabinet est de reconnaître le client comme juge final de la prestation. Il est donc indispensable que ce dernier participe au déroulement de son dossier. Tout au long de la prestation, le Cabinet assure à ses clients :

Un accueil de qualité.

Dès la prise de contact avec le Cabinet et qu'elle qu'en soit la nature (téléphonique, courrier…), le client est immédiatement pris en charge.

Une écoute et une identification de ses besoins et attentes (explicites et implicites).

Une validation est faite de manière écrite ou orale des attendus du client, avec lui et en fonction de ses exigences, ses besoins et ses objectifs ; il peut éventuellement lui être demandé de les approuver formellement si les conséquences de ses choix sont structurantes ou peuvent présenter un danger.

Une affectation du dossier en fonction des domaines de compétence.

Le client a l'assurance que son affaire sera traitée par le ou les avocats qui sont les plus compétents dans le domaine concerné. Cette compétence est acquise sur la base de la formation initiale et professionnelle, du savoir-faire et de l'expérience. Une veille juridique permanente et des actions de formation permettent aux avocats d'être à jour de leurs connaissances et de la jurisprudence pour traiter dans les meilleures conditions de connaissance les dossiers.

Une information des prestations proposées et l’élaboration en commun d’une stratégie.

L'Avocat responsable du dossier s'engage à informer le client de la manière dont va être traitée l'affaire. La stratégie à adopter sera obligatoirement validée par le client après exposé des différentes stratégies et de leurs risques respectifs.

Une planification de la réalisation de la prestation.

Un planning du déroulement de l'affaire est communiqué au client dans la mesure du possible

Une information, des conseils et des contrôles tout au long de l’avancement du dossier.

Le client est régulièrement informé du déroulement de l'affaire. La fiabilité, la conformité et la régularité des prestations font l'objet d'un autocontrôle, doublé, lors des affaires délicates, de celui d'un collaborateur. Il y a également concertation lors de la réunion de semaine.

L’évaluation, le contrôle, la sélection des prestataires externes.

Lorsque le traitement du dossier nécessite l'intervention de prestataires externes (huissiers, avoués, experts…), le Cabinet s'assure que ces prestations sont conformes aux exigences spécifiées.

Parallèlement à ces engagements, le respect de la déontologie liée au métier d’avocat est scrupuleusement respecté. La réalisation de la prestation et le suivi du dossier sont gérés avec rigueur et font l’objet de contrôles afin d’assurer au client :

Le respect des délais légaux

Afin d'assurer le respect des échéances judiciaires (audiences, conclusions, plaidoiries, jugement…), chaque avocat planifie ses activités, enregistre les échéances dans l'agenda informatique ainsi que sur support papier. Les dates butoirs sont rappelées au minimum quinze jours avant l'échéance.

Le respect de la confidentialité

Le Cabinet prend les dispositions adéquates pour assurer le respect du secret professionnel, pour réduire au maximum les indiscrétions et indélicatesses

La conservation en sécurité des pièces fournies et leur restitution en fin de prestation.

Des sécurité sont mises en œuvre au sein du Cabinet afin de protéger les différents supports (physiques ou immatériels)